Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
 
Document Actions

Les Mission Etrangères de 1658 à 2016

Chine
Les premières tentatives d'évangélisation de la Chine sont très anciennes. Au VII° siècle un moine nestorien venu de Syrie, Aloben, arrive à Chang-An (Shanxi), capitale de l'empire.
Indochine
Après la première guerre mondiale le Japon, qui a obtenu la cession des possessions allemandes en Asie, continue sa politique expansionniste. Il envahit la Mandchourie en 1931 et déclare la guerre à la Chine en 1937. En 1940, il profite de la défaite française en Europe pour s’emparer de l’Indochine.
France
Aussitôt passé le point d'orgue de la préparation missionnaire que constitue la cérémonie des adieux, les partants gagnent rapidement leur port d'embarquement, Bordeaux, Marseille ou Le Havre.
Japon 1550-1945 : la redécouverte
1550-1945 : la redécouverte
En 1549, Saint François-Xavier est le premier missionnaire catholique à pénétrer au Japon. Il réussit à se concilier les faveurs de quelques Daymios du Sud et obtient les premières conversions. Quarante ans plus tard, le pays compte 200 églises et 150 000 baptisés.
Vietnam
Le premier noyau chrétien du Vietnam se forme à Tourane, autour d'un groupe de réfugiés japonais fuyant la persécution de leur pays. Les jésuites de Macao entreprennent l'évangélisation de la Cochinchine puis du Tonkin.
Tibet
1624-1950 : la terre interdite
Le Tibet est le pays de la mission impossible par excellence. En plus de trois cents ans d’efforts, aucun missionnaire n’a pu s’y établir durablement. Dès le XVII° siècle, les jésuites portugais en poste à Agra tentent d’y pénétrer.